Méthodes d’études – Préparation aux examens

Les examens font partie intégrante de votre expérience universitaire. Il reste que beaucoup d’étudiantes et d’étudiants se sentent anxieux et stressés avant et pendant leurs examens. Ajoutés aux stratégies qui vous aident à gérer votre stress tout au long de l’année scolaire, les trucs et conseils présentés ici vous permettront de vivre la période des examens avec confiance et, souhaitons-le, succès!

Sujets abordés

  1. Les séances de révision
  2. Les questions à préparer
  3. La veille de l’examen
  4. La révision de dernière minute

1. Les séances de révision

Dans la mesure du possible, commencez à réviser la matière de cours qui fera l’objet de l’examen au moins une à trois semaines avant la date de l’examen. Si vous vous accordez ce temps pour lire, comprendre et bien intégrer la matière, vous vous sentirez bien préparé et confiant à l’examen.

Les trucs suivants vous aideront à bien organiser vos séances de révision :

  • Planifiez vos séances de révision
  • Notez les dates des examens;
  • Organisez vos journées en divisant votre temps d’étude entre les différents sujets (deux heures par sujet);
  • Organisez des séances de révision en groupe pour vous permettre de compléter vos notes, de discuter des questions d’examens possibles et de mémoriser les définitions et les formules.
  • Assistez à toutes les séances de révision organisées par les assistants d’enseignement ou par votre professeur.
  • Révisez un peu chaque jour. Il est facile, par exemple, de revoir un ou deux chapitres par jour. Consultez le guide pratique sur la prise de notes pour vous familiariser avec diverses stratégies qui allégeront cette tâche ingrate.
  • Commencez toujours votre révision par un survol de 15 minutes de la matière révisée la veille.
  • Révisez tout ce qui est pertinent pour l’examen : vos notes de cours et de lecture, les études de cas personnelles ou faites en classe, de vieux examens, etc.

De plus, il est important de créer un environnement de travail qui favorise la concentration. Consultez le guide pratique sur la concentration pour apprendre comment aménager votre coin d’étude et de travail personnel.


2. Les questions à préparer

Pour bien se préparer à un examen, il est très utile de connaître tous les détails qui se rapportent à l’examen et de formuler, à titre d’exercice, des questions possibles. Mettre en pratique les conseils suivants durant les cours peut vous aider :

  • Tendez l’oreille chaque fois que votre professeur parle de l’examen. Vous obtiendrez ainsi une foule de renseignements sur des aspects tels que :
  • la longueur de l’examen (nombre de pages, nombre de questions);
  • les types de questions (choix multiples, questions à développement, études de cas, etc.);
  • le nombre de questions liées aux lectures obligatoires;
  • le nombre de questions liées aux notes de cours et à la matière vue en classe;
  • les chapitres à revoir (l’examen couvre-t-il la matière depuis le début de l’année ou seulement depuis l’examen de mi-session?);
  • les outils permis en salle d’examen (livres, aide-mémoire, calculatrice, etc.).
  • Préparez des questions qui pourraient se retrouver à l’examen : rédigez un plan de réponse, écrivez au long certaines parties et trouvez des exemples concrets. Pensez aux types de questions que votre professeur aurait tendance à inclure dans l’examen. Y avait-t-il, par exemple, une section du cours qui l’intéressait particulièrement? Est-ce qu’il ou elle a insisté sur certains faits, noms propres ou exemples à plusieurs reprises? Ce sont des indices qui peuvent vous aider à prévoir quelles questions vous trouverez probablement dans l’examen.

3. La veille de l’examen

  • Si possible, révisez tout le contenu du cours. Si vous manquez de temps, prenez quelques minutes pour établir un ordre de priorité parmi les sections ou chapitres à revoir. Par exemple, séparez les sections, chapitres ou sujets qui vous sont déjà très familiers du matériel que vous n’avez lu qu’une fois ou deux. Si vous connaissez bien la matière d’une section, vous avez probablement avantage à la réviser rapidement pour ensuite passer plus de temps sur celles que vous connaissez moins bien.
  •  Prudence si vous décidez d’apprendre du tout nouveau la veille d’un examen. Il peut être plus utile de vous concentrer davantage sur la matière que vous connaissez déjà un peu, au lieu d’essayer d’apprendre de nouvelles notions complexes qui risquent d’embrouiller vos idées et donc d’affaiblir votre confiance.
  • Revérifiez l’heure et le lieu de votre examen.
  • Renseignez-vous sur les choses permises et interdites à l’examen. Apportez tout ce qui est permis : grignotines, livres, notes de cours, études de cas, travaux d’équipe, dictionnaires, etc.
  • Assurez-vous d’avoir votre carte étudiante.
  • N’oubliez pas de régler votre réveil avant de vous coucher, surtout si vous avez un examen tôt le lendemain ou si vous faites une sieste avant votre examen.

4. La révision de dernière minute

Lorsque vous manquez de temps pour étudier toute la matière du cours, révisez seulement l’essentiel. Entre autres :

  • Relisez vos examens de mi-session pour savoir à quoi vous attendre à l’examen final;
  • Tenez compte du plan de cours;
  • Comprenez bien les liens entre les sections du cours et les concepts enseignés;
  • Reformulez dans vos propres mots les idées et concepts les plus importants;
  • Mémorisez les formules et les définitions essentielles.

À l’examen, utilisez votre jugement pour garder les choses en perspective; vous empêcherez ainsi la panique de s’installer et conserverez votre calme et toute votre tête!

Bon succès !

Retour à Méthodes d’études pour d’autres guides pratiques.

Haut de page