Méthodes d’études – La mémorisation

Vous avez de la difficulté à vous préparer aux tests et aux examens qui exigent de mémoriser beaucoup de matière?
Vous voulez apprendre à mémoriser plus facilement des faits et des connaissances?
Vous voulez comprendre comment fonctionne le cerveau dans le processus de mémorisation?

Ce guide vous renseignera sur le processus de la mémorisation et sur les méthodes à suivre pour aiguiser votre mémoire. La mémoire n’est pas toujours une faculté qui oublie!

Sujets abordés
  1. Qu’est-ce que la mémorisation?
  2. Quelques conseils pour enrichir votre mémoire
  3. Utiliser efficacement votre mémoire à court terme
  4. Mieux exploiter votre mémoire à long terme

1. Qu’est-ce que la mémorisation?

Pour améliorer votre mémoire, il est utile de comprendre son fonctionnement.

Le cerveau travaille sans arrêt à percevoir, trier et conserver l’information. La mémoire est donc continuellement sollicitée et appelée à traiter une masse d’information. 

Toute l’information reçue est d’abord traitée dans la mémoire à court terme. Pour la conserver, il faut qu’elle passe dans la mémoire à long terme. Cette conservation exige un certain effort de votre part, entre autres :

  • Bien comprendre l’information.
  • Rattacher l’information nouvelle aux connaissances déjà assimilées.
  • Absorber l’information à travers vos sens (p. ex., lire à haute voix pour assimiler par la vue et l’ouïe).
  • Vous servir de l’information ainsi retenue.  

Écrire, associer et visualiser : voilà trois façons de manipuler l’information pour la conserver dans la mémoire à long terme. Par exemple, vous vous souviendrez plus facilement du nom d’un auteur si : 

  • Vous écrivez son nom.
  • Vous associez l’auteur à un courant, une école ou un style littéraire.
  • Vous voyez son nom dans vos lectures et le visualisez.

2. Quelques conseils pour enrichir votre mémoire

Connais-toi toi-même!

Les sens que vous utilisez le mieux vous aident à conserver en mémoire l’information nécessaire. Ainsi, la plupart des gens sont des apprenants visuels ou auditifs, mais certaines personnes apprennent mieux par le geste ou le toucher, c’est la méthode kinesthésique.  

Quel genre d’apprenant êtes-vous?

Les apprenants visuels apprennent mieux en visualisant les mots et en utilisant des images. 
Les apprenants auditifs apprennent mieux en écoutant et en faisant des associations de sons.  
Les apprenants kinesthésiques apprennent mieux par le toucher et l’expérience pratique. 

Une mémoire vive dans un corps sain

  • Allez prendre l’air et jouer dehors! Votre cerveau vous en remerciera.
  • Dormez bien et faites de l’exercice. Vous aurez les idées claires et votre stress diminuera.
  • Évitez le tabac et l’alcool. La nicotine nuit à la mémoire et l’alcool empêche l’intégration des connaissances. 
  • Mangez sainement. Rappelez-vous : les vitamines, les minéraux et les protéines font partie d’un régime alimentaire équilibré.
  • Établissez un horaire de travail régulier. Vous éviterez ainsi le surmenage en fin de session.
  • Renseignez-vous sur les effets des médicaments que vous prenez. Ils agissent peut-être sur la mémoire.

3. Utiliser efficacement votre mémoire à court terme

Votre mémoire à court terme, aussi appelée mémoire de travail, transfère l’information à la mémoire à long terme pour la conserver. L’information ainsi traitée peut être réutilisée selon vos besoins. La mémoire à court terme peut contenir une petite quantité d’information pendant une courte durée. Il faut donc à tout prix éviter la passivité mentale.

La passivité mentale se manifeste lorsque vous n’êtes obligé de faire aucun effort pour comprendreintégrer et utiliserl’information donnée en classe. Malheureusement, c’est ce que vous vivez souvent dans les cours où il y a peu d’interaction entre étudiants et professeur. 

Une bonne situation d’apprentissage aide à assimiler l’information que vous devez retenir et ainsi à réfléchir plus efficacement et à organiser, appliquer et reformuler l’information reçue en classe.  

Ce que vous pouvez faire :

  • Écoutez avec attention.
    • Révisez et répétez intérieurement les explications du professeur. 
    • Associez ce que dit le professeur à ce que vous savez déjà.
    • Reprenez les mots-clés du professeur.
    • Prenez des notes de manière à pouvoir les relire facilement.
  • Déterminez l’information que vous voulez mémoriser.
    • Repérez les idées principales et ne les perdez pas de vue!
    • Surlignez ou soulignez toute l’information importante.
    • Écrivez des mots-clés dans la marge.
    • Rédigez un court résumé dans vos propres mots.
    • Préparez vos propres tableaux, graphiques et diagrammes.
  • Pour vous préparer aux examens, regroupez l’information en différentes parties.
    • Créez un sommaire pour réduire le nombre de pages de notes à étudier. 
    • Utilisez des supports visuels tels que tableaux, graphiques et diagrammes.
  • Utilisez des techniques de mémorisation appropriées.
    • Pour retenir des concepts abstraits, servez-vous d’exemples concrets et personnels.
    • Pour retenir une liste de dates, répétez-les en ordre et en désordre.
    • Pour comprendre un long texte, rédigez un sommaire dans vos propres mots.
    • Personnalisez les connaissances en les associant à des situations réelles.
    • Formulez vos propres questions.
  • Allez du général au particulier.
    • Faites un survol de l’information avant de vous attaquer aux détails. 
    • Concentrez-vous sur l’essence de la matière à apprendre en retenant les idées principales et en faisant des liens entre elles. 
  • Utilisez plusieurs de vos sens.
    • Lisez à voix haute : lisez les éléments clés d’un texte et parlez-en à quelqu’un.
    • Lisez et écrivez : rédigez un sommaire ou préparez un tableau.
    • Lisez et expérimentez : mettez en pratique certains aspects.
  • Visualisez l’information.
    • Créez des images et des associations mentales qui sont pertinentes pour vous.
    • Imaginez-vous en train d’accomplir une tâche et visualisez le contexte pour qu’il devienne aussi précis que possible. 
  • Utilisez des moyens mnémotechniques (associations mentales).
    • Servez-vous de différentes couleurs dans vos notes.
    • Créez vos propres acronymes ou acrostiches.
    • Chantez l’information sur un air connu.  

La meilleure façon d’utiliser efficacement votre mémoire à court terme, c’est de la faire travailler. Profitez de vos tâches quotidiennes pour exercer votre cerveau : mémorisez votre liste d’épicerie ou les numéros de téléphone de vos amis. Ayez confiance dans vos aptitudes!

Votre mémoire à court terme est capable d’emmagasiner de 5 à 9 éléments pendant une courte période. Pour conserver l’information plus longtemps, vous avez besoin de votre mémoire à long terme.


4. Mieux exploiter votre mémoire à long terme

Pour réussir le transfert d’information de votre mémoire à court terme à votre mémoire à long terme, vous devez : 

  • Bien vous concentrer.
  • Prendre de bonnes notes durant les cours.
  • Réviser vos notes après les cours.
  • Relire vos notes régulièrement durant la session.

Vous servir le plus possible de l’information mémorisée.

Retour à Méthodes d’études pour d’autres guides pratiques.

Haut de page