Méthodes d’études – La Motivation

Avez-vous de la difficulté à commencer vos travaux? 
Réussissez-vous à atteindre les objectifs que vous vous fixez? 
Vos résultats scolaires vous déçoivent, mais vous n’arrivez pas à trouver les moyens de les améliorer?   

Dans ce cas, vous trouverez dans ce guide des conseils et des renseignements pratiques pour renforcer votre motivation, travailler plus efficacement et garder une attitude positive tout au long de vos études universitaires.

Sujets abordés

  1. Qu’est-ce que la motivation?
  2. Se fixer des objectifs et des buts motivants
  3. Dix trucs pour rester motivé
  4. Combattre la procrastination

1. Qu’est-ce que la motivation?

La motivation, c’est votre capacité de trouver en vous-même les raisons et la détermination d’atteindre vos buts. Il y a deux types de motivation :  

La motivation intrinsèque – Le désir d’accomplir quelque chose pour le simple fait de l’accomplir en soi et pour soi. Par exemple, lire un livre parce que le sujet vous passionne. 
La motivation extrinsèque – Le désir d’accomplir quelque chose en vue d’obtenir une récompense ou d’éviter un désagrément. Par exemple, lire un livre parce que vous ne voulez pas échouer à l’examen.

Toutes vos décisions relèvent de ces deux types de motivation. Votre désir de poursuivre vos études universitaires répond-t-il à une motivation intrinsèque ou extrinsèque?


2. Se fixer des objectifs et des buts motivants

La capacité de se fixer des objectifs est un élément clé du succès à l’université. Qu’est-ce qu’un objectif? C’est un but que vous vous donnez et que vous voulez atteindre à court terme (d’ici deux ans), à moyen terme (dans deux à cinq ans) ou à long terme (dans cinq ans ou plus).

Comment se fixer des objectifs qui stimulent la motivation :  

  • Soyez positif! Dites-vous : « Je veux réussir mon cours de calcul », plutôt que « Je ne veux pas échouer mon cours de calcul. »
  • Faites-en une affaire personnelle. Vos objectifs doivent correspondre à vos propres désirs et besoins.
  • Soyez spécifique et réaliste. Lorsque c’est possible, fixez-vous des objectifs chiffrés et datés (par ex. : terminer ce travail avant vendredi), et soyez raisonnable dans vos attentes : attention aux projets trop ambitieux.    
  • Donnez-vous des objectifs mesurables; c’est la seule façon d’évaluer si vous les atteignez ou non. Un objectif mesurable peut être : « Je veux que ma note finale en anglais soit plus haute que la moyenne générale de la classe. » Un objectif difficile à mesurer ressemble à ceci : « J’aimerais bien réussir mon cours d’anglais. »
  • Établissez des objectifs stimulants. C’est beaucoup plus motivant lorsque l’objectif visé présente un certain défi.
  • Soyez cohérent. Un objectif doit appuyer les autres buts que vous vous fixez. 

3. Dix trucs pour rester motivé

    1. Commencer par la tâche la plus facile. Révisez vos notes de cours.
    2. Diviser le travail en petits segments. Divisez votre rapport de labo en sections (sommaire, introduction, tableaux et graphiques, analyse, conclusion).
    3. Étaler les périodes d’études. Étudiez tout au long de la session en révisant vos notes un peu chaque semaine.
    4. Étudier quand vous avez le plus d’énergie. Trouvez le moment de la journée où vous êtes le plus en forme et consacrez cette période aux études.
    5. Se fixer un but pour chaque période d’étude. Préparez une page de révision pour un chapitre au complet avant de vous accorder une pause.
    6. Prendre note des tâches accompliesFaites-vous un aide-mémoire et rayez à mesure les tâches que vous terminez.
    7. Utiliser son imagination. Soyez créatif pour rendre intéressant un sujet qui ne vous emballe pas… Imaginez des jeux ou confectionnez des cartes-éclair.
    8. Avoir un réseau d’appui. Entourez-vous de gens qui vous encouragent à garder une attitude positive et à centrer votre attention sur les tâches à accomplir.
    9. Réévaluer ses buts.  Révisez vos objectifs lorsque vous partez à la dérive et que la motivation vous lâche.   
    10. Se récompenser.  Lorsque vous terminez une tâche, accordez-vous une récompense (une pause ou une gâterie).

4. Combattre la procrastination

La procrastination, c’est remettre à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui. Pour la combattre, rien de mieux que la connaissance de soi. La procrastination fait surface lorsque les tâches à accomplir sont répétitives, difficiles, longues ou stressantes. 

La procrastination survient aussi lorsque :

  • Vous surévaluez le temps nécessaire pour accomplir une tâche.
  • Vous sous-évaluez le temps nécessaire pour accomplir une tâche.
  • Vous croyez que l’approche de la date limite stimulera votre motivation. 
  • Vous êtes perfectionniste et vous vous attardez trop aux détails.
  • Vous croyez que vous êtes incapable de réussir la tâche ou l’examen en question.

Comment mieux combattre la procrastination :

  • Organisez votre environnement de travail.
  • Organisez votre temps (à la semaine et au mois en utilisant un agenda et un aide-mémoire).
  • Réservez des blocs de 30 minutes pour les tâches que vous devez accomplir.
  • Après les premières 30 minutes, planifiez une autre période de 30 minutes.
  • Lorsque c’est possible, travaillez lorsque vos amis sont occupés et que vous n’avez pas de distraction.
  • Quand vous vous installez pour étudier, commencez votre travail dans les 30 secondes qui suivent.

Retour à Méthodes d’études pour d’autres guides pratiques.

Haut de page